France Télévisions supprime la publicité sur ses chaînes à partir du 5 janvier

Posté par nasserash le 17 décembre 2008

Ce sera bien le 5 janvier à partir de 20 heures : à cette date, la publicité disparaîtra progressivement des chaînes de France Télévisions. Une résolution en ce sens a été adoptée, mardi 16 décembre, par le conseil d’administration du groupe. La mesure, annoncée initialement par le syndicat CGT, a été adoptée par 9 voix pour, 2 contre et une abstention, a précisé la direction de France Télévisions. La publicité sera dans un premier temps supprimée entre 20 heures et 6 heures du matin, sa disparition définitive n’étant pas prévue avant fin 2011.

Le gouvernement a demandé au patron du groupe public, Patrick de Carolis, d’annoncer lui-même cet arrêt partiel de la publicité. Le président de France Télévisions a choisi de porter cette mesure au vote du conseil d’administration. Il a expliqué devant le conseil d’administration « qu’avant même le vote définitif et la promulgation de la loi, il entendait prendre et assumer ses responsabilités au nom de l’intérêt supérieur du groupe qu’il dirige et de ses collaborateurs », selon le communiqué de la direction. Patrick de Carolis « a ajouté que cette décision et les conditions d’urgence dans lesquelles elle avait été amenée devant le Conseil pouvait susciter chez certains le doute ou la préoccupation, mais qu’elle était indispensable au bon fonctionnement de l’entreprise », toujours selon le communiqué.

135 MILLIONS D’EUROS DE DÉFICIT EN 2009

L’article sur la suppression partielle de la publicité a été adopté vendredi 12 décembre par l’Assemblée nationale mais le projet de loi ne sera débattu au Sénat qu’à partir du 7 janvier. Les 450 millions d’euros destinés à compenser le manque à gagner sont d’ores et déjà garantis par l’Etat car inscrits dans la loi de finances 2009. Commencé le 25 novembre à l’Assemblée, l’examen de la réforme de l’audiovisuel se poursuit pour la troisième semaine au Palais-Bourbon, en raison d’une guérilla de l’opposition, qui a multiplié les amendements.

Pour compenser la suppression progressive de la publicité, l’Assemblée nationale a déjà voté l’instauration de deux taxes, une taxe sur les fournisseurs d’accès Internet (FAI) et l’autre sur le chiffre d’affaires publicitaire des chaînes privées. En 2009, France Télévisions prévoit un déficit de 135 millions d’euros, après une année 2008 marquée par un déficit de 116 millions d’euros, a indiqué la CGT dans un communiqué à l’issue du conseil d’administration.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Les hommes qui dépensent plus attirent plus

Posté par nasserash le 17 décembre 2008

Un chercheur américain a étudié les corrélations entre la dépense et la capacité de séduction chez les hommes. Résultat : les flambeurs ont plus de succès que les petits épargnants.

C’est une loi évolutionniste bien connue : seules survivent les espèces qui se reproduisent le mieux dans un milieu donné. Qui dit reproduction tous azimut dit, dans le cas de l’homme, la séduction de partenaires.
Et en économie de marché, des éléments comme l’argent et les biens immobiliers peuvent être considérés comme des facteurs non négligeables d’attraction.

En testant auprès d’un public cible de 409 individus, les rapports entre épargne/dépense et sexualité, le chercheur américain Daniel Kruger a constaté que les hommes qui avaient le plus séduit ces 5 dernières années et espéraient séduire tout autant dans les cinq suivantes étaient de nature plus dépensière que les autres. Moins que la vénalité supposée des femmes qui seraient uniquement intéressées par la taille des portefeuilles c’est le paramètre de la prise de risque qui serait ici déterminant : ceux qui sont disposés à prendre des risques pour faire fortune sont prêts à l’aventurisme sexuel. Les petits épargnants étant au fond de grands timides (et de bons losers).

D’une certaine manière, l’étude confirme l’idée houellebecquienne de la double compétition capitaliste pour le sexe et l’argent avec les mêmes victorieux à l’arrivée. Mais si la folie dépensière et l’endettement incontrolables qui ont débouché sur la crise actuelle sont comparables à de la frénésie sexuelle et, finalement, les lendemains qui déchantent, à de la déprime post-coïtum qui suit toute période de marivaudage sexuel, dans ce cas-là, le retour à une forme de sobriété de l’économie financière signifierait-il aussi celui du romantisme ?

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

4ème Round des Négociations du GTHN : « deux journées très intenses et fructueuses »

Posté par nasserash le 17 décembre 2008

« Nous avons eu deux journées très intenses et fructueuses », ont affirmé les membres du Gthn, hier, au terme de leurs discussions enfin d’après de soirée.

Deux journées pour développer et enrichir les documents de travail déjà établis lors des précédentes rencontres à partir d’amendements et de propositions. Telle pourrait se résumer la quatrième rencontre du groupe de travail de haut niveau (GTHN), une structure mixte regroupant des techniciens français et comoriens qui s’est réunie à Moroni les 10 et 11 décembre. Des travaux qui se sont poursuivis sur le terrain, notamment à Anjouan, ce vendredi 12 décembre, où les membres du GTHN ont assisté à la réouverture de l’antenne consulaire dans cette île. Un protocole concernant les évacuations sanitaires entre les Comores indépendantes et Mayotte a également été signé. Les diplômes ont été remis aux élèves sortant de l’ENTP de Ouani et l’on a posé la première pierre de l’internat de ce même établissement. Tout cela pour « démontrer que le GTHN, ce n’est pas seulement des discussions mais aussi des actions », a soutenu Philippe LEYSSENE, l’ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan Indien.

Les membres du GTHN citent volontiers l’exemple du SNAC qui a exporté des légumes il y a quelques semaines à Mayotte, comme l’un des résultats les plus concrets de leur action.

« Tous ces dossiers ont été identifiés au mois de septembre lors de la rencontre de Mamoudzou et deux mois après ils se sont concrétisés », s’est félicité M.Leyssene.

Pour rappel, le GTHN, qui en est à sa quatrième rencontre a pour mission d’élaborer un accord global sur la normalisation des relations et l’intensification des échanges entre les îles de l’archipel des Comores, qui doit être signé entre les deux chefs d’Etat, Sambi et Sarkozy début 2009.

« Notre mission consiste à élaborer un cadre de négociation entre les deux pays avec comme centre, Mayotte », explique l’ambassadeur Mahamoud Soilih, insistant sur le fait que « tout le monde a intérêt à y participer ».

A Moroni certaines organisations de la société civile, s’interrogent sur l’opportunité de poursuivre les négociations dans le cadre du GTHN si la France s’entête à organiser un referendum pour la départementalisation de Mayotte. Ainsi en est il du Comité Maoré, une organisation qui milite pour la réintégration de l’île de Mayotte dans l’ensemble comorien, Dans une déclaration rendue publique à Moroni le 10 décembre dernier, elle soutient que «pour le peuple comorien, il ne saurait être question que Sarkozy vienne aux Comores signer un traité si le projet français de consultation à Mayotte n’est pas abandonnée ».

« Nous avons commencé sur l’aspect technique pour aboutir à l’aspect technique », essai de calmer l’ambassadeur Mahamoud Soilih.

« Il y a ceux qui travaillent et ceux qui critiquent », a rétorqué pour sa part son homologue, M.Leyssene.

Un autre rendez vous est pris pour janvier prochain afin de finaliser le document général et c’est seulement à partir de là qu’une date précise pour sa signature pourra être communiquée.

FAISSOILI Abdou

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Comores : l’ancien Premier ministre Hamadi Madi Boléro arrêté

Posté par nasserash le 17 décembre 2008

L’ancien Premier ministre de l’Union des Comores, Hamada Madi Bolero vient de passer sa deuxième nuit dans les locaux de la gendarmerie de Fomboni à Mohéli, où il est placé depuis le 11 décembre à 10 heures.

« Un lieu où il ne devrait rester plus de 24 heures » selon un magistrat que nous avons joint au téléphone depuis Mohéli.

Il a été interpellé jeudi 11 décembre à l’aéroport de Mohéli, suite à un mandat d’arrêt lancé contre lui en janvier dernier, a appris de sources policières l’agence Panapress.

Cet ancien premier ministre venait juste d’arriver dans l’île, où il accompagnait la dépouille de son cousin, l’ancien sportif Mohamed Soilihi, décédé la semaine dernière dans la capitale française. Il a été arrêté à sa descente d’avion, à l’aéroport de Fomboni sur l’île de Mohéli, dont il est natif. Pour rappel, Bolero avait des démêlés avec la justice comorienne suite à une affaire de mobilier appartenant à l’Etat qu’il avait apporté à son domicile.

Ancien directeur de cabinet, puis Premier ministre du président Azali Assoumani, il fut l’un des principaux négociateurs de l’Accord de Fomboni qui avait scellé la Constitution actuelle en 2001 suite à la crise séparatiste à Anjouan.

Hamadi Madi Boléro avait, comme bon nombre de dignitaires du régime Azali, quitté le pays en 2006, quelques semaines après l’élection à la tête du pays d’Ahmed Abdallah Sambi, mais aussi quelques jours après sa condamnation par la justice comorienne.

Il faisait parti d’une liste de plus de trente personnalités et hauts dignitaires de l’ancien régime interdits de quitter le territoire national. Cette liste fut rendue publique au lendemain de l’arrivée au pouvoir du président Sambi. Mais pour « son cas la cour d’appel avait conclu à un non-lieu », soutient toujours ce magistrat.

« C’est une affaire politique », dénonce t il.

Selon toujours ce magistrat, une procédure serait engagée pour le transférer à Moroni où il sera jugé.

« Normalement son arrestation devrait être décidée suite à une décision de justice alors que le procureur dit n’être au courant de rien » explique encore notre interlocuteur.

Et de poursuivre « il s’agit ni plus ni moins que d’une séquestration » affirme t il.

A en croire le témoignage de ce juge « Bolero est serein, il dit ne rien comprendre des motifs de son arrestation ».

Selon d’autres sources, il aurait été reconnu coupable en juin 2006 pour ces faits, et condamné à huit mois de prison avec sursis, ainsi qu’à une amende de 300 euros.

Plusieurs autres hauts responsables sous Azali avaient été inquiétés par la justice, dont Aboudou Soefo.

Réfugié depuis deux ans en France, Hamadi Madi Bolero avait refait surface dans les médias ces dernières semaines, en vue de la prochaine élection. Dans une lettre adressée le 5 novembre au président de la Commission de l’Union africaine (UA) Jean Ping, il avait exhorté l’organisation panafricaine à soutenir le processus de la tournante et avait accusé M. Sambi de vouloir rester au pouvoir.

Quelques temps auparavant, il s’était officiellement déclaré candidat à l’élection présidentielle de 2010, qui doit porter à la tête de l’Union des Comores un Mohélien.

RC / FA

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

The Soul of a Slayer |
AHL EL KSAR |
toutelactualite |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la democratie en algerie
| Halliburton Manufacturing &...
| Le Tallud 79200